navigation

Les 40 Hadiths 8 mai, 2008

Posté par zoneislam dans : Les 40 Hadiths , commentaires desactivés

1. Les actes tiennent des intentions…

Les 40 Hadiths dans Les 40 Hadiths hadith01

L’émir des croyants, Abou Hafç, `Omar ben al-Khattâb – que Dieu l’ait en son agrément – a relaté : J’ai entendu le Messager de Dieu saws dans Les 40 Hadiths dire :

« Les actions tiennent des intentions et pour chaque personne, il y aura ce qu’elle aura formé comme intention. Ainsi, celui dont l’émigration avait pour but Dieu et son Prophète, son émigration sera (inscrite comme étant) pour Dieu et son Prophète, et celui dont l’émigration avait pour but des biens de ce monde à obtenir ou une femme à épouser, son émigration sera (inscrite comme étant) pour ce pour quoi il avait émigré. »

Rapporté par les deux imams des savants du hadith : Abou `Abdallah ben Mohammed ben Isma`ïl ben Ibrahim ben el-Moghîra ben Bardizbah, de Boukhara, et Abou al-Houseyn Mouslim ben al-Hajjâj ben Mouslim al Qoucheyri, de Nichapour, dans les deux çahîh qui sont les deux ouvrages rédigés les plus véridiques..

2. Un jour, alors que nous étions assis…

g.jpg

hadith02

`Omar – que Dieu l’ait en son agrément – a de même relaté :

« Un jour, alors que nous étions assis auprès du Messager de Dieu saws, un homme aux vêtements très blancs et aux cheveux très noirs apparut. On ne voyait pas sur lui les traces du voyage et nul parmi nous ne le connaissait. Il s’assit devant le prophète, mit ses genoux contre les siens, posa ses mains sur ses cuisses, puis dit :

Ô Mohammed ! Informe-moi sur l’islam ! Le Messager de Dieu saws répondit :

- L’islam est que tu attestes qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Mohamed est le Messager d’Allah, que tu accomplisses la prière, donne l’aumône (zakât), jeûnes le ramadan et fasses le pèlerinage à la Demeure si tu peux y arriver.

- Tu as dit vrai, dit l’homme. Ce qui nous étonna : il l’interrogeait, puis le confirmait.

Il dit ensuite : Informe-moi donc sur la foi. Le prophète répondit :

- C’est de croire en Dieu, en ses anges, en ses livres, ses prophètes et au Jour dernier et de croire en la prédestination, en son bien et son mal.

- Tu as dit vrai, dit l’homme qui ajouta : informe-moi alors sur l’excellence (dans la façon d’être) !

- C’est adorer Dieu comme si tu le voyais. Or, si tu ne le vois pas, Lui te voit.

- Renseigne-moi sur l’Heure (dernière) ! reprit l’homme.

- Celui qui est intérrogé sur celle-ci n’en sait pas plus sur celui qui interroge.

- Alors renseigne-moi sur les signes avant coureurs.

- Lorsque la femme esclave (ama) enfantera sa maîtresse et lorsque tu verras les va-nu-pieds, sans habits, pauvres bergers, rivaliser dans la hauteur des constructions.

Puis l’homme s’en alla. Après un moment, le prophète me dit :

- `Omar ! Sais-tu qui posait les questions ?

- Dieu et son Envoyé le savent plus.

- C’est Jibrîl (Gabriel) ! Il est venu vous enseigner votre religion. »

3. L’islam est construit sur cinq choses…

528451123small.jpg

hadith03

Abou `Abdelrahmân, `Abdallah ben `Omar ben al-Khattâb – Dieu soit satifait de lui – relaté : J’ai entendu le Messager de Dieu saws dire :

« L’islam est construit sur cinq choses : le témoignage qu’il n’y a de dieu qu’Allah et Mohammed et le Messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de l’aumône (canonique, zakât), le hadj à la Demeure et le jeune du ramadan. »

4. Chacun de vous, sa création est assemblée dans le ventre de sa mère…

64848341yg4.jpg

hadith04

Abou `Abdelrahmân, `Abdallah ben Mas`oud – que Dieu l’ait en son agrément – a relaté : « Le Messager de Dieu saws qui est véridique et qu’on croit sur parole, bous a tenu ce propos :

« Chacun de vous, sa création est assemblée dans le ventre de sa mère pendant quarante jours, en étant alors goutte (notfa). Ensuite, il est en quelque chose qui s’accroche (`alaqa) pendant une durée similaire. Ensuite, il est une petite masse de chair (comme mâchée, moudgha) pendant une durée similaire. Ensuite, un ange lui est envoyé qui insuffle en lui l’esprit (roûh) et qui est chargé de quatre paroles, à savoir d’inscrire ses ressources (qui lui seront octroyées), la durée de sa vie, ses actes, (s’il sera) « damné » ou « bienheureux ». Et par Dieu, nul dieu si ce n’est Lui, l’un de vous ne cesse de faire des actes de ceux qui sont au Paradis, au point qu’il n’y aura entre lui et le Paradis qu’une coudée. Cependant, ce qui a été écrit le précédera, il fera alors les actes de ceux qui sont en Enfer, puis y entrera. L’un de vous aussi ne cesse de faire les actes de ceux qui sont en Enfer, au point qu’il n’y aura entre lui et celui-ci qu’une coudée. Cependant, ce qui a été écrit le précédera, il fera alors des actes de ceux qui sont au Paradis, puis y entrera »

5. Qui innove dans notre religion…

hadith05

La mère des croyants, Oum `Abdallah, `ïcha – que Dieu l’ait en son agrément – a relaté : Le Messager de Dieu saws a dit :

« Qui innove dans notre religion ce qui n’en fait partie, (son acte d’innovation) sera rejeté. »

Rapporté par al-Boukhâri et Mouslim.

Dans une relation de Mouslim, il y a les termes :

« Qui fait un acte divergeant avec notre voie, son acte sera rejeté. »

6. Le licite est manifeste et l’illicite est manifeste…

kalparkaplan.jpg

hadith06

Abou `Abdallah, al-No`mân ben `Bechîr – Dieu l’ait en son agrément – a relaté : J’ai entendu le Messager de Dieu saws dire :

« Le licite est manifeste et l’illicite est manifeste : entre les deux, il y a des choses équivoques que beaucoup de gens ignorent. Celui qui prend garde des choses équivoques s’efforce de garder nets sa religion et son honneur, et celui qui tombe dans les choses équivoques, est tombé dans l’interdit, à la ressemblance du berger tournant avec ses bêtes autour d’un terrain reservé qu’il rique à tout moment de violer (par le broutement de ses bêtes). Or tout roi possède un domaine réservé ; et certes, le domaine réservé de Dieu est ses interdits. En vérité, il y a dans le corps un morceau de chair qui, s’il est sain, fait tout le corps l’est aussi et il est corrompu, fait que tout l’est aussi : c’est le coeur. »

7. La religion, c’est l’oeuvre d’amendement…

islamicnv8.jpg

hadith07

D’après Abou Roqayya, Temîn ben Aws al-Dâri – que Dieu soit satisfait de lui – le Prophète saws a dit :

« La religion, c’est l’oeuvre d’amendement. »

- Envers qui ? demandâmes-nous. Il répondit :

« Envers Dieu, son Livre, son Prophète, envers les chefs des musulmans, et envers tout un chacun parmi ces derniers. »

8. Il m’a été ordonné de combattre…

11.jpg

hadith08

D’après Ibn `Omar – que Dieu l’ait en son agrément – l’Envoyé de Dieu saws a dit :

« Il m’a été ordonné de combattre les hommes afin qu’ils attestent qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Mohammed est le Messager de d’Allah, qu’il accomplissent la prière et donnent l’aumône canonique (zakât). S’ils font cela; ils auront préservé, vis-à-vis de moi, leur sang et leurs biens, sauf ce que l’islam exige en vertu de son Droit, et leur jugement sera du ressort de Dieu. »

9. Ce que je vous ai interdit…

misirfiravuncopie.jpg

(Le Pharaon qui poursuivait Moïse)

hadith09

Abou Houreyra, `Abdelrahmân ben çakhr – que Dieu l’ait en son agrément – a relaté : J’ai entendu le Messager de Dieu saws dire :

« Ce que je vous ai interdit, éloignez-vous-en et ce que je vous ai ordonné, acquittez-vous-en autant que vous le pouvez ! Ce qui a en effet perdu ceux qui furent avant vous, c’est leurs nombreuses questions et leur contradiction avec leurs prophètes. »

10. Dieu est saint, il n’accepte que ce qui est licite…

fruits.jpg

hadith10

Abou Houreayra – que Dieu soit satisfait de lui – a dit : L’Envoyé de Dieu saws a déclaré :

« Dieu – qu’Il soit exalté – est saint, il n’accepte que ce qui est licite. Et Dieu a commandé aux croyants ce qu’il a commandé aux prophètes, lorsqu’il dit – exalté soit-il – : Vous qui croyez ! mangez des nourritures excellentes que nous vous avons octroyées… »

Puis, il mentionna l’homme accomplissant un long voyage, dont les cheveux sont désordonnés, qui est recouvert de poussière et lève ses mains vers le ciel, disant : « Seigneur ! Seigneur ! … », alors que sa nourriture est illicite, que sa boison est illicite, que ses vêtements sont illicites, qu’il a été alimenté d’illicité… Comment pourrait-il être exaucé ?

11. Laisse ce qui te trouble…

hadith11

Abou Mohammed, al-Hasan ben `Ali ben Abi Tâlib – Que Dieu soit satisfait de lui – , le cher petit-fils du Messager de Dieu saws a dit : J’ai retenu de l’Envoyé de Dieu saws ceci :

« Laisse ce sui te trouble et va vers ce qui ne te trouble pas. »

12. Parmi les belles pratiques de l’islam…

hadith12

Abou Houreyra – Dieu le prenne en son agrément – a relaté : Le Messager de Dieu saws a déclaré :

« Parmi les belles pratiques de l’islam, il y a, pour la personne, le fait de laisser ce qui la concerne pas. »

13. Chacun de vous ne croira vraiment que lorsqu’il aimera…

hadith13

Abou Hamza, Anas ben Mâlik – Dieu soit satisfait de lui – , serviteur du Messager de Dieu, a relaté que le Prophète saws a dit :

« Chacun de vous ne croira (vraiment) que lorsqu’il aimera pour son frère ce qu’il aime pour lui-même. »

14. Verser le sang d’un musulman est interdit…

hadith14

Ibn Mas`oûd – Dieu le prenne en son agrément – a dit : Le Messager de Dieu saws a déclaré :

« Verser le sang d’un musulman est interdit, sauf dans l’un des trois cas : le fornicateur thayyib, une âme pour (le meurtre d’) une âme, l’apostat qui se sépare de l’assemblée des croyants. »

15. Qui croit en Dieu et au jour Dernier…

hadith15

D’après Abou Houreyra – Dieu soit satisfait de lui – , le Messager de Dieu saws a dit :

« Qui croit en Dieu et au jour Dernier, qu’il dise du bien ou reste silencieux. Qui croit en Dieu et au jour Dernier, qu’il se montre bien-faisont envers son voisin. Qui croit en Dieu et au jour Dernier, qu’il honore son invité. »

16. Ne te mets pas en colère…

hadith16

D’après Abou Houreyra – que Dieu le prenne en son agrément -, un homme demanda au Prophète saws : Recommande-moi quelque chose ! Il lui répondit :

« Ne te mets pas en colère. »

L’homme répéta plusieurs fois sa demande et lui répondait : « Ne te mets pas en colère. »

17. Dieu a prescrit la conduite excellente…

hadith17

D’après Abou Ya’la, Chaddâd ben Aws – que Dieu l’ait en son agrément – l’Envoyé de Dieu saws a dit :

« Dieu a prescrit la conduite excellente en toute chose. Ainsi, lorsque vous tuez, faites-le de bonne manière et lorsque vous égorgez, faites-le de bonne manière ! Affûtez bien la lame et ménagez la bête à sacrifier ! »

18. Crains Dieu là où tu te trouve…

hadith18

D’après Abou Dharr, Joundoub ben Jounâda et Abou `Abdelrahmân, Mo`âdh ben Jabal – que Dieu les ait tous deux en son agrément -, le Messager de Dieu saws a dit :

« Crains Dieu là où tu te trouves, fais suivre la mauvaise action par une bonne, elle l’effacera, et comporte-toi avec les gens de belle manière. »

19. Mon garçon, je vais t’apprendre ces paroles…

hadith19

Abou al-`Abbâs, `Abdallah ben `Abbâs – Dieu l’ait en son agrément – a relaté : Un jour, alors que je me trouvais derrière le Prophète saws, il me dit :

« Mon garçon, je vais t’apprendre ces paroles : sois scrupuleux à l’égard de Dieu, il te préservera ! Sois scrupuleux à l’égard de Dieu, tu le trouvera auprès de toi ! Si tu demandes quelque chose, demande à Dieu ! Si tu cherches une aide, demande assistance auprès de Dieu ! Sache que si tous les gens se réunissaient pour t’être utile en quelque chose, ils ne te seraient utiles que pour une chose que Dieu a déjà inscrite à ton profil. Et sache que s’ils se réunissaint tous pour te nuire en quelque chose, il ne te nuiraient que pour une chose que Dieu a déjà inscrite contre toi. Les plumes ont été levées et l’encre sur les feuilles a séché. »

Rapporté par al-Tirmidhi qui a déclaré le hadith « bon, valide-sûr ».

Dans une autre relation que celle de Tirmidhi, il y a ces termes :

« Sois scrupuleux à l’égard de Dieu, tu le trouveras devant toi ! Pense à Dieu dans l’aisance, il pensera à toi dans la difficulté. Et sache que ce qui ne t’a pas touché, n’aurait pu de toute façon t’atteindre et que ce qui t’a atteint n’aurait pu être t’éviter. Sache aussi que la réussite vient de la patience, que le dénouement heureux suite la peine et qu’avec la difficulté vient la facilité. »

20. Parmi ce que les gens ont retenu depuis l’enseignement de la première prophétie…

hadith20

Abou Mas`oûd, `Oqba ben `Amrou, l’Ençarite et le Badrite, – que Dieu soit satisfait de lui – a relaté : Le Messager de Dieu saws a dit :

« Parmi ce que les gens ont retenu, depuis l’enseignement de la première prophétie, il y a cette parole : Si tu n’as pas de pudeur, fais comme il te plaît ! »

Rapporté par al-Boukhâri.

21. Dis : « Je crois en Dieu » …

hadith21

Abou `Amrou – on a dit aussi Abou `Amra – Soufyân ben `Abdallah – que Dieu l’ait en son agrément – a relaté :

J’ai demandé : Ô Messager de Dieu ! dis-moi une parole dans l’islam pour laquelle je n’interrogerai personne d’autre que toi ! Il répondit :

« Dis : Je crois en Dieu, puis observe la juste voie. »

22. Si je fais les prières obligatoires…

hadith22

D’après Abou `Abdallah, Jâber ben `Abdallah l’Ançarite – Dieu le prenne en son agrément -, un homme posa cette question à l’envoyé de Dieu saws :

Si je fais mes prières obligatoires, jeûne le ramadan, m’autorise ce qui est licite, m’interdis ce qui est illicite et n’ajoute rien à cela, est-ce que j’entrerais au Paradis ?

« Oui » lui répondit-il.

23. La purification est la moitié de la foi…

hadith23

Abou Mâlik, al-Hârith ben `çem l’Acharite – Dieu soit satisfait de lui – a relaté : l’Envoyé de Dieu saws a dit :

« La purification est la moitié de la foi (îmân). Louange à Dieu (al-hamdou li’Lâh) remplit la Balance. Gloire à Dieu et louange à Dieu (soubhâna’Allâh wa’l-hamdou li-Lâh) remplissent tous deux, on remplit, ce qu’il y a entre le ciel et la terre. La prière une lumière. L’aumône est une preuve. La patience (çabr) est une clarté. Le Coran est un argument en ta faveur ou contre toi. Tous les hommes vont au matin, faisant commerce de leur âme : les uns l’affranchissent et les autres la perdent. »

24. Ô mes adorateurs ! …

hadith24bis

D’après Abou Dharr al-Ghifâri – que Dieu soit satisfait de lui -, le Prophète saws a rapporté de son Seigneur – que sa grandeur et sa majesté soient exaltées – qu’il dit :

« Ô mes adorateurs ! Je me suis interdit l’injustice et l’ait déclarée interdite entre vous. Ainsi, ne vous lésez pas les uns les autres ! Mes adorateurs ! vous êtes tous égarés, sauf celui que je guide ! Demandez-moi de vous guider, je vous guiderai ! Mes adorateurs ! vous êtes tous affamés, sauf celui que je nourris ! Demandez-moi de vous nourrir, je vous nourrirai ! Ô mes adorateurs ! vous êtes tous nus, sauf celui que je vets ! Demandez-moi de vous vêtir, je vous vêtirai ! Mes adorateurs ! vous commettez des fautes, nuit et jour, et je pardonne les péchés en totalité ! Demandez-moi pardon, je vous pardonnerai ! Mes adorateurs ! vous ne sauriez arriver à m’être utile ! Ô mes adorateurs ! si vos premières et vos dernières générations, si les hommes et les djinns avaient tous le coeur le plus pieux de l’un d’entre vous, cela n’ajouterait rien à mon royaume ! Mes adorateurs si vos premières et vos dernière générations, si les hommes et les djinns avaient tous le coeur le plus pervers de l’un d’entre vous, cela ne diminuerait en rien mon royaume ! Ô mes adorateurs ! si vos premières et dernières générations, si les hommes et les djinns se rassemblaient en une seule place, qu’ils me faisaient tous une requête et que je donnais à chacun ce qu’il m’avait demandé, cela diminuerait ce qu’il a auprès de moi que l’aiguille dimninuerait de la mer après avoir été enfoncée ! Ô mes adorateurs ! ce ne sont que vos actes ! Je les enregistre pour vous et vous en rétribuerai en conséquence ! Celui donc qui trouvera le bienfait, doit en louer Dieu et celui qui trouvera autre chose, ne doit récriminer que sa personne ! »

25. Dieu ne vous a-t-il point donné de quoi faire l’aumône ?…

hadith25

Abou Dharr – que Dieu soit satisfait de lui – a de même relaté que des Compagnons de l’Envoyé de Dieu saws lui dirent : Messager de Dieu ! Les riches ont emporté les récompenses ! Ils prient come nous prions, il jeûnent comme nous jeûnons et donnent aussi en aumône les surplus de leurs biens. Il répondit :

« Dieu ne vous a-t-il point donné de quoi faire l’aumône ? Chaque glorification (soubhân Allâh) est en effet une aumône, chaque exaltation de Dieu (Allâh Akbar) est une aumône, chaque louange (al-hamdou li’Lâh) est une aumône, chaque attestation de l’Unicité de Dieu (lâ ilâha illa Lâh) est une aumône, commander le bien est une aumône, réprouver un mal est une aumône et dans l’acte charnel avec votre épouse, il y a aussi une aumône… »

- Messager de Dieu ! demandèrent-ils, l’un d’entre vous assouvirait son désir et aurait avec une rétribution ?

« Voyez-vous, s’il le faisait dans ce qui est interdit, ne serait-il pas chargé d’un péché ? De la même façon, s’il le fait dans ce qui est licite, il a alors une rétribution. »

26. Pour chaque articulation du corps de la personne…

hadith26

Abou Houreyra – que Dieu Très-Haut l’ait en son agrément – a relaté : Le Messager de Dieu saws a dit :

« Pour chaque articulation du corps de la personne, celle-ci est redevable d’une aumône, chaque jour le soleil se lève. Concilier deux personnes équitablement vaut ainsi une aumône ; aider quelqu’un à se mettre sur sa monture ou lui mettre dessus ses affaires vaut une aumône ; la bonne parole est une aumône ; chaque pas fait en allant accomplir la prière est une aumône ; dégager une incommodité de la voie est une aumône. »

27. La vertu, c’est le beau caratère…

hadith27

D’après al-Nawwês ben Sam`ân – que Dieu soit satisfait de lui -, le Prophète saws a dit :

« La vertu, c’est le beau caractère ; le péché est ce qui trouble ton âme et ce dont tu n’aimes pas que les gens aient connaissance. »

Rapporté par Mouslim.

Wâbiça ben Ma`bad – que Dieu l’ait en son agrément – a relaté quant à lui :

« Tu es venu interroger sur la vertu ? »

- Oui, répondis-je.

« Consulte ton coeur » me dit-il, « il te renseignera. La vertu est ce vis-à-vis de quoi l’âme et le coeur sont tranquilles, alors que le péché est ce qui trouble l’âme et tracasse le coeur, en dépit de consultations juridiques successives qu’on pourra te donner. »

C’est un hadith « bon » que nous avons rapporté des deux Mousnad, des deux imams Ahmad ben Hanbal et al-Dârimi, avec une chaîne de transmetteurs « bonne ».

28. Je vous recommande de craindre Dieu

hadith28

Abou Najîb, al-`Irbâd a relaté : Le Messager de Dieu saws nous a fait une exhortation saisissante qui mit l’appréhension dans les coeurs et fit couler les larmes des yeux. Nous dîmes alors : Messager de Dieu ! on dirait l’exhortation de celui qui fait des adieux ! Fais-nous une recommandations !

« Je vous recommande, de craindre Dieu – que sa grandeur et sa majesté soient exaltées-, d’écouter et d’obéir, même si un esclave abyssin vous commande ! Car celui qui vivra parmi vous, verra de nombreuses divergences. Attachez-vous donc à ma tradition (sounnah) et à la tradition des Califes bien guidés. Mordez-y fermement ! Et prennez-garde des nouveautés (dans la religion), car toute nouveauté est une innovation et toute innovation est une perdition. »

29. Tu as interrogé sur ce qui est considérable…

hadith29

Mo`âdh ben Jabal – que Dieu soit satisfait de lui – a relaté : J’ai demandé ceci : Ô Messager de Dieu ! Fais-moi connaître une action qui me fera rentrer au Paradis et m’éloignera de l’enfer. Il répondit :

« Tu as interrogé sur ce qui est considérable, mais qui est facile pour qui Dieu Très Haut l’a rendu facile. Tu adores Dieu et n’associes rien avec lui, tu accomplis la prière, tu t’acquittes de l’aumône (zakât), tu jeûne le ramadan et tu vas en pèlerinage à la Demeure. »

Puis il ajouta : « Veux-tu que je t’indique les portes du bien ? Le jeûne est une protection, l’aumône éteint la mauvaise action comme l’eau éteint le feu ; et il en est ainsi de la prière au coeur de la nuit. »

Puis il récita : « Leurs flancs quittent leurs lits… (jusqu’à) … ce qu’ils faisaient. »

Il dit ensuite : « Veux-tu que je te dise quelle est la chose principale (dans la religion), ce qui est la colonne et ce sui est le sommet ? »

- Oui, ô Messager de Dieu ! répondis-je. Il dit :

« Ce qui est principal, c’est l’islam ; sa colonne est la prière et son sommet est le djihad. » Puis il ajouta : « Veux-tu que je t’indique ce qui donne la maîtrise de tout cela ? »

- Oui, Messager de Dieu ! répondis-je. Il prit alors sa langue et dit : « Retiens celle-ci ! »

- Ô Prophète de Dieu ! demandai-je, est-ce qu’il nous est tenu compte de ce qu l’on dit ?

« Ta mère t’a donc perdu, ô Mo`âdh ! Les gens ne sont-ils pas jetés la face – ou, dit-il, les narines – en avant, dans l’Enfer, que pour ce qu’on produit leurs langues ! »

30. Dieu a prescrit des pratiques obligatoires…

hadith30

D’après Abou Tha`laba al-Khouchani, Jour-thoûm ben Nâchir – que Dieu soit satisfait de lui -, le Messager de Dieu saws a dit :

« Dieu – qu’il soit exalté – a prescrit des pratiques obligatoires, ne les négligez pas ! Il a fixé des limites, ne les transgressez pas ! Il a interdit certaines choses, ne les enfreignez pas ! Il a passé sous silence certaines choses, par miséricode pour vous, non par oubli, n’interrogez pas dessus. »

31. Détache-toi de ce monde…

hadith317dt

Abou al-`Abbâs, Sahl ben Sa`d al-Sâ`ïdi – que Dieu soit satisfait de lui – a relaté : Un homme vient trouver le prophète saws et lui demanda ! Messager de Dieu ! indique moi une action qui me fera aimer de Dieu et des hommes ! Il lui répondit :

« Détache-toi de ce monde, Dieu t’aimera ; détache-toi de ce que détiennent les gens, les gens t’aimeront. »

32. Ne lésez pas autrui…

hadith325ra

D’après Abou Sa`ïd, Sa`d ben Mâlik ben Sinân al-Khoudri, l’Envoyé de Dieu saws a dit :

« Ne lésez pas autrui (darar) et ne vous lésez pas mutuellement (dirâr) ! »

Hadith « bon », rapporté par Ibn Mâja, al-Dâraqotni et autres, au caractère « ininterrompu » (mousnad). Mâlik l’a rapporté, dans le Mowatta`, « détaché » (moursal), d’après `Amou ben Yahya, d’après son père, d’après le prophète saws, n’ayant pas ainsi mentionné Abou Sa`ïd (al-Khoudri). Mais il y a plusieurs voies dans sa transmission qui se renforcent les unes les autres.

33. Si ce qui était accordé aux gens tenait compte uniquement de leurs prétentions…

hadith336um

D’après Ibn `Abbâs – que Dieu soit satisfait de lui -, l’Envoyé de Dieu saws a dit :

« Si ce était accordé aux gens tenait compte uniquement de leurs prétentions, certains revendqueraient des biens appartenant à d’autres ou leur sang. Mais en vérité, la preuve incombe au demandeur et le serment au défendeur. »

Hadith « bon », rapporté par al-Bayhaqi et d’autres en ces termes, alors qu’une partie a été rapportée dans les deux çahîh (d’al-Boukhâri et de Mouslim)

34. Quiconque parmi vous voit une chose condammable…

hadith348qp

Abou Sa`ïd al-Khoudri – que Dieu soit satisfait de lui – a relaté : J’ai entendu le Messager de Dieu saws dire :

« Quiconque parmi vous voit une chose condammable, qu’il s’y oppose par sa main. S’il ne le peut, que ce soit par la langue. Et qu’il ne le peut aussi, que ce soit par son coeurs, et cela est ce qui est le plus fiable dans la foi. »

35. Ne vous jalousez pas…

hadith350ov

Abou Houreyra – que Dieu le prenne en son agrément -a relaté : Le Messager de Dieu saws a dit :

« Ne vous jalousez pas, ne renchérissez pas dans vos ventes de manière mensongère, ne vous détestez pas les uns les autres, ne vous tournez pas le dos, qu’aucun d’entre vous ne contracte une ventre au détriment d’une vente promise à un autre, et soyez des adorateurs de Dieu, frères. Le musulman est le frère du musulman : il n’est pas injuse envers lui, il ne l’abandonne pas, il ne luit mens pas et ne le méprise pas ; là se trouve la piété – et il indiqua alors sa poitrine trois fois -. C’est un mal assez suffisant pour la personne que de mépriser son frère musulman. Tout musulman est sacré pour le musulman : son sang, ses biens et son honneur. »

36. Qui soulage un croyant d’une peine…

hadith362pk

D’après Abou Houreyra – que Dieu l’ait en son agrément -, l’Envoyé de Dieu saws a dit :

« Qui soulage un croyant d’une peine parmi les peines de ce monde, Dieu le soulegera d’une peine parmi les peines du jour de la Résurrection. Qui facilitera le problème d’un débiteur en difficulté, Dieu lui facilitera les choses en ce monde et dans l’autre. Qui garde le défaut d’un musulman, Dieu gardera sa faute, en ce monde et dans l’autre. Dieu ne cesse d’assister la personne tant qu’elle assiste son frère. Qui emprunte un chemin pour rechercher une science. Dieu lui rendra facile un chemin vers le Paradis. Lorsque des gens se réunissent dans une des maisons de Dieu et qu’ils récitent le Livre de Dieu et le lisent entre eux, la quiétude (sakina) descend alors sur eux, la grâce les recouvre, les anges les entourent et Dieu les cite à ceux qui sont auprès de Lui. Quant à celui que ses actes laissent en retrait, sa filiations ne pourra combler son retard. »

37. Dieu a inscrit les bonnes et les mauvaises actions…

hadith37bis8aw

D’après Ibn `Abbâs – que Dieu l’ait en son agrément -, le Messager de Dieu saws a rapporté de son Seigneur, scantifié et exalté :

« Dieu a inscrit les bonnes et les mauvaises actions, puis les a précisées. Ainsi, pour celui qui projette de faire une bonne action puis ne la fait pas, Dieu l’inscrit celle-ci, auprès de Lui, comme une bonne action entière. S’il projette de la faire et l’accomplit effectivement, Dieu l’inscrit auprès de Lui comme dix à sept cent bonnes actions, et jusqu’à de nombreuses fois multipliées encore. S’il projette de faire une mauvaise action puis ne la fait pas, Dieu l’inscrit auprès de Lui comme une bonne action complète. Et s’il projette de la faire et l’accomplit effectivement. Dieu l’inscrit comme une seule mauvaise action. »

38. Qui est l’ennemi de mon élu…

hadith388sy

Abou Houreyra – Dieu le prenne en son agrément – a relaté : Le Messager de Dieu saws a dit :

« Dieu – qu’il soit exalté – a déclaré : Qui est l’ennemi de mon élu, je lui déclare la guerre ! Il n’y a pas une chose par laquelle mon adorateur se rapproche de moi plaus aimée de moi que ce que je lui ai prescrit comme obligation ! Et mon adorateur ne cesse de se rapprocher de moi par les pratiques surérogatoires jusqu’à ce que je l’aime ! Lorsque je l’aime, je suis son ouïe par laquelle il entend, sa vue par laquelle il voit, sa main avec la quelle il saisit et son pied par le lequel il marche ! S’il me demande, je lui donnerai et s’il cherche refuge auprès de moi, je le tégerai. »

39. Dieu m’a accordé qu’il ne tiendrait pas grief…

hadith391sh

D’après Ibn `Abbâs – que Dieu soit satisfait de lui -, le Messager de Dieu saws a dit :

« Dieu m’a accordé qu’il ne tiendrait pas grief à ma communauté pour (ce qu’elle fait suite à) l’erreur, l’oubli ou la contrainte. »

40. Sois en ce monde comme si tu étais étranger

hadith404py

Ibn `Omar – Dieu le prenne en son agrément – a rélaté : L’Envoyé de Dieu saws me prit par l’épaule et dit :

« Sois en ce monde comme si tu étais étranger ou de passage. »

Ibn `Omar – que Dieu l’ait en son agrément – disait quant à lui :

« Si tu abordes le soir, n’attends pas le matin, et si tu abordes le matin, n’attends pas le soir. Oeuvre au cours de ta santé avant (le temps de) ta maladie et oeuvre au cours de ta vie, avant ta mort. »

Rapporté par al-Boukhâri.

41. Nul d’entre vous ne croira vraiment que lorsque son penchant…

hadith410cy

Abou Mohammed, `Abdallah bien `Amrou ben al-`aç – Dieu soit satisfait de lui – a relaté : L’Envoyé de Dieu saws a dit :

« Nul d’entre vous me croira (vraiment) que lorsque son penchant s’attachera à ce avec quoi je suis venu. »

Hadith « bon, valide-sûr » que nous avons rapporté dans le livre al-Houjja (L’Argument), avec une chaîne de transmetteur « valide sûre ».

42. Fils d’Adam ! tant que tu m’invoques et espères en moi, je te pardonnerai…

hadith428yh

Anas – Dieu le prenne en son agrément – a relaté : J’ai entendu le Messager de Dieu saws dire :

« Dieu – qu’il soir exalté – a dit : Fils d’Adam ! tant que tu m’invoques et espères en moi, je te pardonnerai, quel que soit ce qui a émané de toi ; peu importe !

Fils d’Adam ! si tes péchés atteignaient le haut du ciel et que tu me demandais pardon, je te pardonnerais !

Fils d’Adam si tu venais cers moi avec des fautes qui rempliraient presque toute la terre et que tu me rencontrais ensuite en n’associant nul autre objet d’adoration avec moi, je te donnerais ce qui la remplirait de pardon ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A TOI DE VOIR ... |
la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo